Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Su sfondo giallo un vecchio modello di sveglia e una mano che regola le lancette

Changement d’heure, à quois s’attendre et quels recours adopter

Nous y sommes presque : nous sommes le 31 mars, jour de Pâques, et le passage du temps est légalement légal. Si vous dormez une heure de moins : c’est parfois l’occasion pour beaucoup de vivre une heure de plus au soleil, un « mauvais présage » pour beaucoup d’autres.

Ce « timing », d’un temps court et privé d’une journée, s’il peut accompagner quelque maladie générale, physique et mentale, est dû à des changements brusques de l’histoire biologique. Tout en un : il dure longtemps lorsqu’il s’adapte au corps, mais n’a pas besoin de l’absorber.

Réinitialisez les biorythmes

Ce n’est pas simple et les effets se font sentir immédiatement : migraines, insomnies, difficultés d’endormissement, changements d’appétit sont parmi les symptômes les plus courants du changement d’heure. Un « déficit » pour tout le monde ?

Il n’est pas certain, par exemple, ceux qui ont tendance à être plus actifs le soir, les hiboux en substance, par rapport à ceux qui préfèrent les heures de jour – les alouettes – seront plus susceptibles de subir le contrecoup avec de plus grandes difficultés d’adaptation car l’obscurité arrive une heure plus tard.

Mais il ne s’agit pas seulement d’une fatigue accrue, l’heure d’été a aussi un impact sur l’humeur : plus d’irritabilité et de nervosité, une moindre capacité de concentration. Mais même dans ce cas, il s’agit d’effets temporaires qui nécessitent de la « patience » pendant quelques jours.

Les implications

Les plus évidents sont sur le sommeil, coupable qui cause aussi des « dégâts » sur le plan physique et mental, bref, la dette de sommeil doit être payée : il faut en tenir compte.

  • Un sommeil plus fragmenté, plus léger, en un mot plus perturbé entraîne une implication importante. En effet, un repos de moindre qualité impacte également les performances et les performances quotidiennes, que ce soit au travail ou à l’école, selon l’âge. Pourquoi cette baisse de performances ?
  • La perte de concentration et avec elle augmente la distraction et donc la difficulté à trouver la « concentration » et à consacrer l’esprit, actif et présent, à ce que l’on fait. Ainsi, même les engagements quotidiens, les plus routiniers, peuvent sembler plus longs, plus onéreux, plus ardus pendant quelques jours.
  • Fatigue accrue : c’est “clair”, un soleil prolongé amène à faire plus de choses tout au long de la journée, mais si le repos n’est pas optimal, le risque d’une plus grande fatigue est là qui vous attend et vous accable.

Les remèdes

Étant entendu qu’il s’agit d’effets secondaires temporaires, ne dépassant pas quelques jours/semaine, quelques stratégies pratiques peuvent être mises en œuvre :

  • Prenez une bonne dose de vitamines : elles aident à lutter contre la fatigue en apportant à l’organisme les substances dont il a le plus besoin. Par exemple, la vitamine C contribue au métabolisme énergétique normal et stimule l’assimilation du fer ; la vitamine E est riche en antioxydants, les vitamines du groupe B transforment les aliments en énergie.
  • Augmenter l’activité physique: l’heure de lumière peut être activement exploitée en faisant un peu de sport et de mouvement en général. Il est préférable de le pratiquer le matin car effectué vers le soir, à l’approche du coucher, il met en circulation de l’adrénaline et d’autres molécules excitantes qui pourraient rendre l’endormissement difficile.
  • Mieux réguler (la qualité et la quantité) des repas, c’est-à-dire privilégier les aliments légers le soir pour favoriser le repos et éviter les aliments stimulants comme la caféine et la théine, qui altèrent et perturbent le cycle veille-sommeil.
  • Soyez préventif : quelques jours avant l’entrée en vigueur de l’heure d’été, avancez l’heure du coucher le soir ou réveillez-vous 20 minutes plus tôt que d’habitude pour aider votre corps à s’habituer au nouveau rythme obscurité/lumière ;

Si nécessaire, consultez votre médecin pour obtenir des conseils sur des compléments spécifiques.

-Par Francesca Morelli

Iscriviti alla newsletter

Iscriviti alla newsletter di Italian Beauty Community, e ricevi direttamente nella tua casella di posta i nostri contenuti migliori!

Cliccando su "Iscriviti" acconsenti al trattamento dei tuoi dati personali ai fini dell'invio della newsletter ai sensi di cui all'art. 2.2 della privacy policy
This site is registered on wpml.org as a development site.